Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Texte Libre

Rechercher

Archives

Pages

Catégories

Liens

5 avril 2010 1 05 /04 /avril /2010 14:32

http://www.waliboo.com/files/des%20poissons%20qui%20changent%20de%20sexe.JPG

Des poissons qui changent de sexe

 

 

Dans un rapport publié le 11 novembre dernier, l'association Potomac Conservancy (un groupe de défense de l'environnement de la rivière du Potomac, aux États-Unis) a alerté les autorités sur la qualité de l'eau du Potomac.

Ces dernières sont très contaminées par divers polluants contenus dans les pesticides, les produits médicaux ou les produits de beauté ; à tel point que cela altère le système endocrinien des vertébrés.

Or le système endocrinien régule la croissance et le développement sexuel. Une recherche a d'ailleurs démontré que 80 % des poissons étudiés dans le Potomac possédaient des organes sexuels à la fois féminins et masculins.

Si les poissons sont touchés, les humains pourraient aussi l'être, à terme : ces polluants n'étant pas supprimés par les usines de traitement des eaux, ils se retrouvent dans l'eau du robinet.

Pour l'instant, il est impossible de déterminer si le même phénomène risque de se produire sur l'être humain.

En attendant, l'association Potomac Conservancy a demandé au congrès américain de revoir sa loi sur l'eau potable.

 

 

Quand un poisson asphyxié change de sexe...

On savait déjà qu'une baisse importante de la concentration en oxygène de l'eau pouvait mettre en danger des espèces aquatiques. Une nouvelle étude parue dans l'édition courante d'Environmental Science and Technology avance qu'un manque d'oxygène peut aussi pousser les poissons femelles à se transformer en mâles…

En l'absence d'oxygène, les poissons zèbres préfèrent être mâles que femelles... (Crédits : C. Thisse)
En l'absence d'oxygène, les poissons zèbres préfèrent être mâles que femelles...
(Crédits : C. Thisse)

Les milieux aquatiques pauvres en oxygène

L'usage à outrance des engrais et les rejets industriels dans les rivières sont la plupart du temps responsables des diminutions du niveau d'oxygène dans les milieux aquatiques. On dénombre à travers le monde 150 principales zones pauvres en oxygène, dont celle du Golfe du Mexique, qui couvre une surface de 20.000 kilomètres carré.

Il est connu que, dans ces zones, le manque d'oxygène menace la survie des espèces aquatiques. Mais l'influence de ce facteur sur les hormones sexuelles des poissons l'est nettement moins. « Le problème est bien plus important que prévu », estime l'écotoxicologue Rudolf Wu, de l'université de Hong Kong, dans un article paru récemment.

L'asphyxie augmente la production de testostérone

Certains poissons et reptiles sont capables de changer de sexe. Cette modification dépend à la fois de leurs gènes et du milieu naturel dans lequel ils évoluent. La température, le taux d'acidité et la composition chimique de l'eau sont autant d'éléments qui font pencher la balance en faveur du mâle ou de la femelle. Selon Rudolf Wu, il faut maintenant ajouter à ces facteurs la concentration en oxygène.

Pour appuyer sa thèse, Rudolf Wu a élevé des poissons zèbres dans une eau pauvre en oxygène. Peu après la naissance, ces poissons présentent des gonades semblables à des ovaires puis, entre 10 jours et un mois, leurs gènes et leur environnement modifient leur production d'hormones et, in fine, déterminent leur sexe.

Au bout de 120 jours, Wu a constaté que 75 % des spécimens étaient des mâles, tandis que, dans un milieu à la concentration normale en oxygène, seuls 60 % évoluaient vers le sexe masculin. Comment expliquer cette différence ? Le chercheur s'est penché tout particulièrement sur des enzymes qui conditionnent la synthèse des hormones sexuelles et a remarqué qu'ils étaient moins abondants chez les jeunes poissons vivant dans un milieu pauvre en oxygène. La quantité de testostérone produite s'en est trouvée accrue, et la proportion de mâles dans la population également.

Wu se demande à présent si le manque d'oxygène ne pourrait pas avoir des effets similaires sur l'homme. En effet, des études ont montré que des personnes vivant en altitude ou souffrant d'apnée du sommeil présentent des taux hormonaux légèrement différents des autres. Mais, heureusement, on est encore bien loin d'affirmer qu'une baisse du niveau d'oxygène dans l'atmosphère engendrerait une multiplication du nombre de garçons à la surface de la Terre !

 

 

Etats-Unis : des poissons changent de sexe pour cause de pollution

Etats-Unis : des poissons changent de sexe pour cause de pollution

« Les usines de traitement des eaux ne sont pas contraintes à repérer ces polluants qui influent sur les glandes endocriniennes. Ils finissent donc dans notre eau du robinet » (Environnement Health Sciences) Crédit photo : © arenata07 - Fotolia.com

La pollution peut avoir des conséquences inattendues. Aux Etats-Unis, par exemple, des écologistes viennent d’alerter l’opinion sur la qualité de l’eau du Potomac à Washington. Dans un rapport, l'organisation Potomac Conservancy révèle que la présence de produits toxiques dans l’eau a pour conséquence de changer le sexe des poissons. Ils pourraient aussi avoir des effets sur le métabolisme de l’homme.

L’apparition de nouveaux produits contaminants transforment le système endocrinien régulant la croissance et le développement sexuel des vertébrés comme le poisson ou l'homme. 80% des poissons étudiés dans la rivière du Potomac ont des organes à la fois masculin et féminin, note le groupe de défense de l'environnement.

Une grande partie de l’eau potable de cette région provient du Potomac où ont été détectés ces polluants qui transforment l'organisme. « Les usines de traitement des eaux ne sont pas contraintes à repérer ces polluants qui influent sur les glandes endocriniennes. Ils finissent donc dans notre eau du robinet », explique John Myers, scientifique auprès de l'organisation Environment Health Sciences.

« Nous ne sommes pas sûrs exactement du niveau d'exposition qui peut avoir des conséquences pour la santé humaine, mais si le phénomène de confusion des sexes observé chez le poisson est un avertissement, il serait très important que les décideurs s'attaquent à ce problème », précise-t-il.

 

Hélène Toutchkov


Les eaux polluées du Potomac à Washington changent le sexe des poissons
13/11/2009 9:33 am
http://www.goodplanet.info/goodplanet/var/ezwebin_site/storage/images/contenu/depeche/les-eaux-polluees-du-potomac-a-washington-changent-le-sexe-des-poissons/99722-1-fre-FR/Les-eaux-polluees-du-Potomac-a-Washington-changent-le-sexe-des-poissons_img-left.jpg

WASHINGTON (AFP) - Un groupe de défense de l'environnement a tiré la sonnette d'alarme dans un rapport sur la qualité des eaux du Potomac à Washington qui provoquent une transformation du sexe des poissons et peut avoir des conséquences sur le métabolisme des humains.

Dans un rapport publié mercredi, l'organisation Potomac Conservancy décrit l'émergence de nouveaux produits contaminants qui modifient le système endocrinien régulant la croissance et le développement sexuel des vertébrés comme le poisson ou l'homme.

Des recherches ont montré une transformation des organes reproductifs: 80% des poissons étudiés dans la rivière du Potomac ont des organes à la fois masculin et féminin.

La quasi-totalité de l'eau potable mise à disposition des habitants de la capitale fédérale vient de cette rivière où sont déversés ces polluants qui transforment l'organisme. Des traces de ces polluants ont même été trouvées dans l'urine des enfants de la région, s'alarme l'association dans un communiqué.

Ces produits sont contenus à la fois dans des pesticides, des produits vétérinaires et médicaux ainsi que des produits de beauté.

http://jlhuss.blog.lemonde.fr/files/2009/04/truites-21205252683.1239376501.jpg

"Les usines de traitement des eaux ne sont pas contraintes à repérer ces polluants qui influent sur les glandes endocriniennes. Ils finissent donc dans notre eau du robinet", a indiqué John Myers, scientifique auprès de l'organisation Environment Health Sciences.

"Nous ne sommes pas sûrs exactement du niveau d'exposition qui peut avoir des conséquences pour la santé humaine, mais si le phénomène de confusion des sexes observé chez le poisson est un avertissement, il serait très important que les décideurs s'attaquent à ce problème", a-t-il insisté.

Le groupe de défense de l'environnement a appelé le Congrès à réformer la loi sur l'eau potable (Safe Drinking Water Act).

© 2009 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

 

Des poissons changent de sexe : pourquoi ?

 

Les eaux du Potomac à Washington sont de plus en plus polluées et cette pollution entraîne une transformation du sexe des poissons et peut avoir des conséquences sur le métabolisme des humains selon un rapport de l'organisation Potomac Conservancy.
Ce groupe de défense de l'environnement montre que l'émergence de nouveaux produits contaminants modifient le système endocrinien régulant la croissance et le développement sexuel des vertébrés comme le poisson ou l'homme.

La rivière Potomac aux Etats-UnisTransformation des organes reproductions contastée

80 % des poissons vivant dans cette rivière ont des organes à la fois masculin et féminin. La quasi-totalité de l'eau potable dans la capitale fédérale provient de cette rivière où sont répandus ces polluants. Des traces de ces polluants ont même été trouvées dans l'urine des enfants de la région, indique l'association.

Où trouve-t-on ces produits polluants...

Ils sont contenus à la fois dans des pesticides, des produits vétérinaires et médicaux ainsi que des produits de beauté. "Les usines de traitement des eaux ne sont pas contraintes à repérer ces polluants qui influent sur les glandes endocriniennes. Ils finissent donc dans notre eau du robinet" a indiqué John Myers, scientifique auprès de l'organisation Environment Health Sciences. "Nous ne sommes pas sûrs exactement du niveau d'exposition qui peut avoir des conséquences pour la santé humaine, mais si le phénomène de confusion des sexes observé chez le poisson est un avertissement, il serait très important que les décideurs s'attaquent à ce problème" a-t-il insisté.

http://www.cssh.qc.ca/ecoles/douville/Rescol02/imabestiaire/saumons1.jpg

 

Pollution : les poissons changent de sexe en france aussi...

CEMAGREF : "Féminisation" des poissons de nos rivières

Des polluants chimiques présents dans les rivières peuvent exercer une action féminisante sur les poissons. C'est ce qu'ont montré les recherches d'une équipe du Cemagref après avoir fait des prélèvements dans la Seine et le Rhône.


Des études menées par une équipe d'écotoxicologues du Cemagref montrent que des substances présentes dans les cours d'eau français perturbent le développement sexuel de certains poissons. Cela confirme des études britanniques menées il y a une dizaine d'années dans les rivières anglaises sur des poissons exposés à des effluents de stations d'épuration.

Des poissons mâles, des chevaines, péchés au niveau d'une vingtaine de sites dans la Seine et le Rhône à l'aval de Paris et de Lyon, présentent des anomalies au niveau de leur appareil génital. Leurs testicules comportent des cellules sexuelles femelles : des ovocytes. En outre, une protéine, la vitellogénine, importante dans le développement de l'uf a été dosée en quantité anormale dans certains d'entre eux. Cette substance révèle que ces animaux ont été exposés à des polluants dont l'effet ressemble à celui des hormones sexuelles féminines. Des essais menés en laboratoire sur des poissons-cobaye {des danios) au premier stade de leur vie ont révélé que l'exposition à une hormone féminine, l'stradiol, pouvait amener certains poissons mâles à développer des caractères sexuels féminins.

Quels produits présents dans les fleuves sont capables d'avoir des effets similaires à ceux des hormones sexuelles ?

Selon le Cemagref certains herbicides, des plastifiants, des produits de dégradation de détergents industriels et surtout certains médicaments comme les hormones de synthèse utilisées dans les contraceptifs.


http://www.wikidive.com/Photo/Images/52poisson.gifCes substances agissent comme de véritables hormones sexuelles et vont perturber les fonctions endocriniennes des poissons. Il ne s'agit encore que des premiers résultats d'études en laboratoire menées en collaboration avec l'INERIS, et de prélèvements sur le terrain effectués dans le cadre d'études exploratoires inter-agences.

Ces analyses ont été présentées lors du colloque PNETOX (programme national d'écotoxicologie) ayant eu lieu fin mars à Lyon.
Il reste aujourd'hui aux chercheurs à estimer l'ampleur de ce phénomène et à contrôler s'il a un impact sur la fertilité des poissons et sur leur dynamique de populations.

Le sexe des.... poissons

Je ne  vais pas vous parler aujourd'hui de réchauffement climatique, mais d'un autre sujet lié à l'environnement.

Dans le Potomac, le fleuve qui traverse Washington, et dans ses affluents, il y a des achigans à petite bouche (Smallmouth brass, un poisson de rivière commun en Amérique du Nord). Et depuis quelques années, dans le Potomac, plus de 80% des mâles de cette espèce produisent des oeufs.

Ce qui veut dire, pour être tout à fait clair, que 80% des mâles sont aussi femelles. Ou ont, à tout le moins, des caractéristiques femelles.

http://laphotodujour.hautetfort.com/photos/02/00/1890575580.jpg

Attention, rien à voir avec une quelconque mutation de l'espèce. Ce qui est en cause, selon le Potomac Conservancy, qui a étudié le phénomène depuis plusieurs années, c'est l'eau dans laquelle vivent ces poissons.

Ce n'est pas un seul polluant qui est en cause. C'est pire. Dans l'eau du Potomac, il y a ce que les chercheurs appellent "un bouillon chimique". Des résidus de produits qui empêchent les hormones de fonctionner normalement (endocrine disruptors, en anglais; s'il y a parmi vous des scientifiques qui connaissent, vos explications sont bienvenues). Bref, des trucs qui font que le petit poisson mâle ne se développe pas normalement. Des produits qui viennent des usines, des fermes, et des égoûts de la région.

Et il semblerait que ce phénomène touche aussi les alligators dans le lac Apopka, près d'Orlando, en Floride. Beaucoup de petits alligators mâles naissent avec des organes sexuels atrophiés.

L'eau du Potomac, accessoirement, on la boit, ici à Washington.

Et sinon? Sinon, tout va bien.

 

Partager cet article

Repost 0
Published by aquarium
commenter cet article

commentaires