Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Texte Libre

Rechercher

Archives

Pages

Catégories

Liens

28 juillet 2009 2 28 /07 /juillet /2009 16:14

Grippe A-H1N1 : la Thaïlande est-elle prête ?

Lundi 4 mai 2009
Catégorie : headline, santé | Tags : ,
partagez

Pour l’instant le royaume ne compte aucun cas avéré de grippe A-H1N1, mais ce n’est probablement qu’une question de temps, car le virus est déjà présent à Hong Kong. La Thaïlande a cependant déjà une expérience assez remarquable des crises sanitaires avec le SRAS, et la grippe aviaire, et a déjà pris des mesures assez strictes de contrôles aux frontières.

Depuis le début de l’alerte de niveau 5 donnée par l’OMS, l’aéroport de Suvarnabhumi est en alerte pour filtrer les visiteurs en provenance de l’étranger pour empêcher la propagation de la grippe A-H1N1 en Thaïlande.

Le gouvernement thaïlandais, a aussi installé des scanners thermiques à l’aéroport international de Bangkok comme mesure préventive contre la propagation de la grippe dans le royaume. Environ 180.000 passagers ont été analysés au cours des cinq derniers jours. Vendredi dernier, Hong Kong a confirmé son premier cas positif de grippe, suivi peu après par la Corée du Sud. En Thaïlande, deux personnes sont toujours en quarantaine pour une évaluation médicale après s’être présentés avec des symptômes pseudo-grippaux.

Les responsables de la santé se préparent également pour l’arrivée d’un groupe de 14 étudiants thaïlandais et de bénévoles en provenance du Mexique, où le foyer de grippe est le plus important, a déclaré le vice-premier ministre Sanan Kachornprasart.

Une réunion des ministres de la santé de l’ASEAN est prévue la semaine prochaine, avec comme thème central le stock des médicaments d’oseltamivir, un médicament distribué sous le nom de Tamiflu par le laboratoire Roche. En plus des 10 membres de l’Association d’Asie du Sud-Est , la Thaïlande a également invité les ministres de la Chine, du Japon et de la Corée du Sud à la première réunion régionale sur la lutte contre l’épidémie de virus H1N1. «Nous sommes en discussion avec ces trois pays et attendons toujours la réponse sur leur niveau de participation», a déclaré le  porte-parole adjoint du ministère des Affaires étrangères Thongpaksi Thani.

La Thailande diposerait d'un stock d

La Thailande disposerait d'un stock de 1,32 millions de comprimés d'oseltamivir (commercialisé par Roche sous la marque Tamiflu)

Des efforts conjoints visant à stocker les médicaments anti-viraux et de vaccins contre la grippe (l’ oseltamivir)  sont à l’ordre du jour.  Singapour a mis en place un stock de 5 millions de comprimés d’oseltamivir depuis 2007, suite à l’épidémie  de 2003 du syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS).  La Thaïlande dispose d’un stock de 1,32 millions de comprimés d’oseltamivir, et l’Indonésie a le même stock, ce qui semble tout juste suffisant compte tenu des populations de ces deux pays (en particulier l’Indonésie).  Depuis 2006, la Thailande et le Vitenam ont été autorisé à produire une version générique de la molécule d’oseltamivir dont le brevet appartient à la firme Roche. Mais bon nombre des pays les plus pauvres de la région n’ont pas été en mesure de développer une réserve de médicaments suffisante.

En 1997 la grippe aviaire avait fait plus de 250 victimes humaines : cette grippe de type H5N1 avait ravagé les élevages de poulet à Hong Kong. Le virus est passé directement à l’homme, sans hôte intermédiaire comme le porc.  A l’heure actuelle, aucun cas de transmission entre humains du virus H5N1 n’a encore été mis en évidence. Le Sras  en 2003-2004 le syndrome respiratoire aigu sévère qui a touché trente pays et tué environ 800 personnes, est apparu dans la province chinoise du Guangdong. Il s’agit d’un virus jusqu’alors inconnu, de la famille des coronavirus (il ne s’agit pas d’une grippe, mais la transmission s’effectue, comme pour le virus de la grippe, par les voies respiratoires). Jusqu’alors, cette famille de virus n’était à l’origine, chez l’homme, que de rhumes sans gravité.

Grippe A : la Thaïlande en état d’alerte

Mercredi 20 mai 2009
Catégorie : santé | Tags : ,
partagez

La Thaïlande prend très au sérieux la menace d’une épidémie de grippe A, surtout depuis que le Japon a fait état de cas de contagions avérées. Les autorités thaïlandaises accordent une attention particulière aux voyageurs en provenance du Japon, toujours dans le but d’empêcher la transmission du virus de la grippe.

Les responsables de la santé à travers le royaume ont été informés de vérifier soigneusement la santé de tous les voyageurs entrants, indépendamment de leur nationalité, mais en particulier ceux en provenance des aéroports japonais.

Ils seront invités à voir immédiatement un médecin s’ils développent des symptômes tels que toux, maux de gorge et de la fièvre dans les trois premiers jours de leur visite.

“Le dernier rapport sur les cas de  grippe au Japon, est un signe d’alerte pour la Thaïlande, pour renforcer les mesures de surveillance du virus, car beaucoup de passagers arrivant en Thaïlande transitent par le Japon”,

a déclaré M. Suphan porte-parole du ministère de la santé publique .

Le Japon a confirmé samedi son premier cas domestique de grippe A, un étudiant à Kobe, qui n’a pas voyagé outre-mer. Le nombre de nouveaux cas de grippe a augmenté rapidement dans les préfectures de l’ouest de Kobe et de Hyogo,  déclenchant la fermeture de la plupart des écoles et des commerces.

La Thaïlande a rapidement mis en place des mesures préventives aux frontières

La Thaïlande a rapidement mis en place des mesures préventives aux frontières

Prasert Thongcharoen, president de la Virology Association de Thaïlande a déclaré que le virus souche H1N1, qui a été signalé dans 39 pays, est plus virulent et dangereux pour les humains que les autres souches d’influenza, y compris la souche H5N1 connue sous le nom de grippe aviaire.

Le secrétaire permanent adjoint de la santé publique Paijit Warachit, a déclaré que deux touristes français en quarantaine à l’hôpital de Sungai Kolok dans la province de Narathiwat,ont été testés négatifs pour la grippe. Ils avaient une fièvre élevée lors de leur passage à la frontière avec la Malaisie.

Huit autres personnes sont toujours en quarantaine en attente de résultats de laboratoire.

Par ailleurs une touriste allemande de 59 ans est morte après avoir développé une forte fièvre durant sa visite de Hua Hin avec sa famille. Son corps a été transféré à Bangkok pour autopsie, afin de déterminer si elle est morte de la grippe A/H1N1. Le gouvernement thaïlandais, a aussi installé des scanners thermiques à l’aéroport international de Bangkok. La Thaïlande a déjà une expérience des crises sanitaires avec le SRAS, puis la grippe aviaire, et a pris rapidement des mesures assez strictes de contrôles aux frontières.

En 1997 la grippe aviaire avait fait plus de 250 victimes humaines : cette grippe de type H5N1 avait ravagé les élevages de poulet à Hong Kong. Le virus est passé directement à l’homme, sans hôte intermédiaire comme le porc.  A l’heure actuelle, aucun cas de transmission entre humains du virus H5N1 n’a encore été mis en évidence. Le Sras  en 2003-2004, le syndrome respiratoire aigu sévère qui a touché trente pays et tué environ 800 personnes, est apparu dans la province chinoise du Guangdong.

Contrôles renforcés pour les passagers en provenance de France pour la Thaïlande

Samedi 2 mai 2009
Catégorie : actu | Tags : , , ,
partagez

L’aéroport de Suvarnabhumi est en alerte pour accueillir les visiteurs en provenance de la France, d’Allemagne, du Royaume-Uni et des États-Unis, afin de se resserrer les contrôles sur les visiteurs arrivant notamment de Paris, Tokyo, Francfort, Londres, Chicago, Los Angeles et du Texas, pour empêcher la propagation de la grippe porcine en Thaïlande.
Les visiteurs en provenance des dites zones ont été estimés à environ 2000 à 3000 par jour.

Le gouvernement thaïlandais, a installé depuis le début de la semaine des scanners thermiques à l’aéroport international de Bangkok comme une mesure préventive contre la propagation de la grippe porcine dans le royaume.

survanabhum_0209Les caméras infra-rouge, utilisées pour détecter la chaleur corporelle inhabituelle, ont été l’une des mesures convenues par les autorités de la santé comme un moyen de prévenir la propagation de la grippe porcine dans les pays du Sud-Est asiatique, où l’industrie du tourisme avait été durement frappée par le  syndrome respiratoire aigu sévère (SRAS) en 2003 et la grippe aviaire en 2004-05.

« À l’heure actuelle, nous n’avons pas trouvé de cas de grippe porcine dans le royaume »

a déclaré la ministre de la Santé thaïlandais Witthaya Kaewparadai lors d’une conférence de presse. Une Thaïlandaise de 42 ans suspectée d’avoir contaminé le virus de la grippe porcine après  son retour du Mexique, avait été mise en quarantaine à l’hôpital de Chulalongkron, mais les examens ont prouvé qu’il s’agissait d’une grippe ordinaire.

Le Premier ministre thaïlandais Abhisit Vejjajiva a déclaré que le cabinet se réunira mardi pour discuter de la nécessité d’autres mesures.

Tous les touristes étrangers devront désormais répondre à un questionnaire à leur arrivée en Thailande : la mesure fait partie des mesures de prévention contre la propagation de la grippe méxicaine .

Cette mesure a été prise par le ministère thaïlandais de la Santé après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a relevé le niveau d’alerte à 5, indiquant qu’une pandémie globale était imminente.

Les touristes étrangers en provenance des pays affectés devront également fournir des détails sur leurs lieux de résidence et numéros de téléphone lors de leur séjour en Thaïlande, a indiqué le ministre thaïlandais de la Santé publique Witthaya Kaewparadai.

Par ailleurs le secrétaire général de  l’Association des Nations du sud-est asiatique (ASEAN), Surin  Pitsuwan, a proposé à la Thaïlande d’organiser une  réunion des responsables de la santé pour prendre des mesures contre la propagation de la grippe porcine dans la région.  Cette réunion pourrait lieu dès la semaine prochaine.

Les touristes devront répondre à un questionnaire en arrivant en Thaïlande

Jeudi 30 avril 2009
Catégorie : actu | Tags : ,
partagez

Tous les touristes étrangers devront désormais répondre à un questionnaire à leur arrivée en Thailande : la mesure fait partie des mesures de prévention contre la propagation de la grippe porcine.

Cette mesure a été prise par le ministère thaïlandais de la Santé après que l’Organisation mondiale de la santé (OMS) a relevé le niveau d’alerte à 5, indiquant qu’une pandémie globale était imminente.

Les touristes étrangers en provenance des pays affectés devront fournir des détails sur leurs lieux de résidence et numéros de téléphone lors de leur séjour en Thaïlande, a indiqué le ministre thaïlandais de la Santé publique Witthaya Kaewparadai.

En outre, le ministère a ordonné à l’Organisation pharmaceutique gouvernementale de produire un million supplémentaire de pilules antivirales Oseltamivir, a souligné M. Witthaya.

Cette mesure fait suite à l’installation de scanners thermiques dans les aéroports, jugée insuffisante.

Par ailleurs le secrétaire général de  l’Association des Nations du sud-est asiatique (ASEAN), Surin  Pitsuwan, a proposé à la Thaïlande d’organiser une  réunion des responsables de la santé pour prendre des mesures contre la propagation de la grippe porcine dans la région.  Cette réunion pourrait lieu dès la semaine prochaine.

Une Thaïlandaise de 42 ans est  suspectée d’avoir contaminé le virus de la grippe porcine après  son retour du Mexique, avait été mise en quarantaine, mais les examens ont prouvé qu’il s’agissait d’une grippe ordinaire. Pour l’instant aucun cas de grippe mexicaine n’a été identifié dans le royaume.

Thaïlande : scanners dans les aéroports et embargo sur le porc mexicain

Lundi 27 avril 2009
Catégorie : santé | Tags :
partagez

La Thailande a réagi rapidement aux menaces de la grippe porcine et suspend les importations de porc en provenance du Mexique et des Etats-Unis. Les autorités portuaires ont annoncé aussi l’installation de scanners thermiques à l’aéroport de Bangkok pour tenter de détecter l’entrée de personnes éventuellement atteintes de la grippe porcine.

 

Le ministre de la Santé, Witthaya Kaewparadai, a précisé à la presse qu’en plus de l’aéroport Suvarnabhumi de Bangkok, des scanners thermiques seraient installés dans d’autres aéroports internationaux en Thaïlande, “comme Phuket  et Chiang Mai (nord)”.

Il a toutefois souligné qu’aucun cas de grippe porcine n’avait été détecté à ce jour en Thaïlande et que les autorités de Bangkok prenaient actuellement des mesures préventives, conformément aux recommandations de l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

La grippe aviaire avec fait une quinzaine de morts en Thailande entre 2004 et 2006, et le royaume produit maintenant lui même le Tamiflu, médicament prescrit contre la grippe aviaire et porcine.

Partager cet article

Repost 0
Published by aquarium
commenter cet article

commentaires