Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Présentation

Texte Libre

Rechercher

Archives

Pages

Catégories

Liens

18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 21:35

Café Lan San pur arabica du Laos

Rives du Mékong

Origine(s) : Laos
Coopérative(s) : JCFC


Gourmand et raffiné


Des produits rares et originaux ! Pour Alter Eco, le Commerce Equitable est un formidable moyen d’établir des liens étroits entre producteurs et consommateurs, de partager des produits venant de terroirs d’exception injustement méconnus. Ainsi, pour ce café Lan San Rives du Mékong, Alter Eco a sélectionné les grains du plateau des Bolovens, au sud du Laos, dont l’arabica est reconnu par les plus grands spécialistes. Ses arômes raffinés aux notes gourmandes de chocolat noir en font un café au caractère unique.

Créée en 2004 afin de promouvoir les exportations de café de la région des Bolovens, la coopérative
Jhai Coffee Farmer rassemble 484 petits producteurs issus de 3 groupes ethniques différents.
C’est  un lieu d’échanges et de discussions qui permet aux populations locales de se rassembler
et de prendre en main leur avenir au travers de structures démocratiques. Voilà une dimension
 du Commerce Equitable qu’Alter Eco est fier de défendre !

COOPÉRATIVE JCFC (Laos)

• Histoire de la coopérative

JHAI COFFEE FARMERS COOPERATIVE (JCFC) est née en 2004.
C’est l’aboutissement d’un projet de développement appelé Jhai.
Ce projet avait débuté en 1998 à l’initiative de Lee Thorn, vétéran de l’US Army
dans la guerre du Viêtnam.
 Au cours de cette guerre, le Laos qui servait de base arrière à la guérilla communiste
de Hô-Chi Minh a été abondamment bombardé par l’aviation américaine. Le Laos détient
ainsi le triste record de pays le plus bombardé de l’histoire de l’Humanité. Lee Thorn qui
 avait effectué de nombreuses missions de bombardements au-dessus du Laos a voulu
se réconcilier avec ce pays et sa population et participer à la réconciliation des différentes
ethnies du Laos divisées par la guerre.
De 1998 à 2003, avec l’appui de la Banque Mondiale, de donateurs privés et de torréfacteurs
américains, le projet Jhai a tenté de développer la caféiculture sur le plateau Bolaven au Sud Est
du Laos et de promouvoir le café Arabica du Laos à l’international. Si le travail de promotion fut
un succès, la production ne répondait pas aux exigences de qualité occidentales. Ce n’est que
fin 2004, une fois la structure JCFC créée, que le projet a porté ses fruits avec l’exportation d’un
premier container.
Aujourd’hui encore JCFC reste une petite coopérative avec 480 membres répartis dans 12 villages.
 Cependant son activité se développe puisqu’elle est la seule coopérative de café certifiée
Commerce Equitable au Laos.

• Les bénéfices liés au Commerce Equitable


Le Laos occupe le 133ème rang sur l’échelle de développement de l’ONU qui classifie 177 pays.
Ce pays fait partie des plus pauvres au monde. Le Commerce Equitable y joue plusieurs rôles.
 Le premier est de participer au développement de ce pays enclavé en offrant des débouchés garantis
 au café produit par des petits producteurs parmi les plus pauvres du globe. En raison de cette pauvreté
marquée, les producteurs de JCFC ont décidé d’utiliser la prime collective pour maximiser le prix payé
aux producteurs. Cependant les projets de construction de stations de lavage et de dépulpage sont
 fortement encouragés et ont déjà été mis en place dans 7 villages sur les 12 concernés.
Le deuxième bénéfice de ce projet Commerce Equitable au Laos est de participer à la réconciliation
des trois ethnies du Laos : Lao Loum, Lao Theung et Lao Soung. Occupants traditionnels de différents
espaces bien distincts, ces ethnies ont été fortement divisées par des prises de position contraires lors
de la guerre du Vietnam. JCFC a inscrit dans ses critères la diversité ethnique. Le Commerce Equitable
 qui nécessite des organes de décisions communs permet de faire évoluer les mentalités.

• Les + Alter Eco


Aujourd’hui des débouchés se créent à l’international pour l’Arabica du Laos. Mais une bonne partie
 de la production du Laos est encore composée de café Robusta. Moins réputée, cette production a
du mal à trouver des débouchés. En collaboration avec une ONG de Nouvelle Zélande, JCFC essaie
de développer une filière permettant de valoriser ce produit. Le premier café importé de JCFC par Alter
Eco est un 100% arabica, mais Alter Eco participe à ce projet en tâchant de mettre au point avec JCFC
un expresso de qualité mixant Arabica et Robusta du Laos.

Thé vert du Laos en infusettes (commerce équitable)

Thé vert du Laos en infusettes (commerce équitable)


 

Solidar’Monde est une centrale d’importation et de distribution française créée en 1984 à l’initiative

de la fédération Artisans du Monde. Elle a pour objet :

  • la commercialisation de produits provenant du Tiers Monde, fondée sur des principes d'équité
  • et de solidarité, avec pour objectif d'améliorer les conditions de vie des producteurs,
  • l'information, liée à la vente des produits, qui a pour but de sensibiliser les consommateurs aux
  • conditions des échanges économiques avec ces pays,
  • la promotion d'un commerce plus juste avec les pays du Tiers Monde.

Dans cette boîte en bambou tressé, vous trouverez un thé vert originaire du Laos. Le thé vert

est un thé qui, contrairement au thé noir, n’a pas subi de fermentation. Ce thé, de variété Shan

(des montagnes), caractérisé par ses longs bourgeons, était autrefois très recherché pour

la consommation de la famille impériale chinoise.

 

 

Confiture Extra d'Ananas Origine : Laos
Produit Confiture Extra d'Ananas Origine : LaosConfiture Exra d'Ananas. Succulents et gorgés de soleil, les ananas de
cette confiture sont cultivés et préparés artisanalement au Laos.   Ingrédients : ananas, sucre,
pectine de fruits, acide citrique. Préparé avec 60 g de fruits pour 100 g, teneur totale en sucre : 62 %.
  Conditionnement : Pot en verre, poids net 400 grammes.

Confiture noix coco Laos
 
Confiture noix coco Laos

Une confiture exotique selon une recette artisanale à base de chair de coco râpées. Les cocotiers constituent le décor typique des villages du Laos.

L’ASDSP est une ONG nationale fondée par des Laotiens au début des années 90 afin de développer avec les paysans des projets de développement économique respectueux de l’environnement. Récolter les fruits est un travail assumé par les hommes tandis la transformation des fruits en jus ou confitures est confiée aux femmes. Celles-ci nettoient les fruits et s’occupent de leur première transformation en sirop ce qui leur procure un complément de revenu leur apportant une certaine autonomie. A l’origine, régnait au Laos une culture matrilinéaire : les enfants portaient le nom de leur mère et ce sont les hommes qui devaient apporter une dot en se mariant… Mais la gestion de l’argent et le contrôle de qualité des produits sont à présent des activités assumées par les hommes, en partie en raison du système administratif imposé par les Français. L’ADSP fournit aux paysans une aide logistique et administrative pour l’acheminement des produits vers les marchés locaux, leur commercialisation dans le pays ou vers l’étranger. Dès lors, en apportant un

complément aux revenus de la famille, la récolte et la transformation des fruits

« sauvages » de la forêt permet aux paysans d’être moins réduits pour survivre à recourir à la

culture de l’opium.



Pâtes de fruits ananas tamarin du Laos

(commerce équitable)

Pâtes de fruits ananas tamarin du Laos (commerce équitable)



   


Solidar’Monde est une centrale d’importation et de distribution française créée en 1984 à l’initiative

de la fédération Artisans du Monde. Elle a pour objet :

  • la commercialisation de produits provenant du Tiers Monde, fondée sur des principes d'équité
  • et de solidarité, avec pour objectif d'améliorer les conditions de vie des producteurs,
  • l'information, liée à la vente des produits, qui a pour but de sensibiliser les consommateurs
  • aux conditions des échanges économiques avec ces pays,
  • la promotion d'un commerce plus juste avec les pays du Tiers Monde.

Dans cette boîte en vannerie, vous retrouverez des morceaux de pâtes de fruits du Laos

préparés selon un processus artisanal. Deux parfums vous sont proposés : ananas et tamarin.


 
 

Marmelade d'Orange Origine : Laos

Produit Marmelade d'Orange Origine : Laos

   

 
Prenez ce produit comme un véritable cadeau des paysans du Laos, en dégustant
cette marmelade artisanale aux saveurs uniques, vous leur permettez d'acquérir
 les moyens de leur développement.   Ingrédients : sucre, jus d'orange, écorce d'orange,
acidifiant : acide citrique, gélifiant : pectine. Préparée avec 55 grammes de fruits pour 100 grammes.
Teneur totale en sucre : 62 %. Mise en pot au Laos.   Conditionnement : Pot de 400 grammes.

Partager cet article

Repost 0
Published by aquarium
commenter cet article

commentaires